Joey

Salut la compagnie, je me permets de venir me présenter.

Moi c’est Joey. Je suis un beau matou castré d’environ 4 ou 5 ans, je ne sais plus trop.
Avant d’arriver à la SPA, j’ai erré. Les gens qui m’ont amené ici m’ont trouvé dans un parking sous-terrain, totalement paniqué. Au début, j’avais tellement peur que je me défendais, que j’essayais de chasser quiconque essayait de m’approcher.
Mais j’ai vite compris qu’on ne me voulait pas de mal. Du coup je tente de me faire pardonner en suivant tous les employés dans leurs tâches quotidiennes.
L’ont dit de moi que je suis un gros pot-de-colle. Je l’avoue, je ne manque pas une occasion de demander des câlins. J’adore également jouer.

Les autres chats ? ça dépend. Certains je les aime, d’autres un peu moins.

Depuis le temps que je suis ici, j’aimerais vraiment trouver un foyer où l’on s’occupera beaucoup de moi. J’aimerais également qu’à cet endroit je puisse sortir librement, car j’aime tout de même avoir mon indépendance.

Alors je vous plais ? Venez me voir, je saurai vous charmer.


Coup de coeur pour Stella

Bonjour à toi, futur adoptant.
Oui je m’adresse directement à toi, car je sais que tu es là, à me chercher, moi, Stella, petite mamie de 10ans, calme, posée, au poil soyeux, je suis là, je t’attends.
Je t’attends dans cet endroit remplis de chiens et de chats, depuis plusieurs mois. L’ont m’a amenée ici, car j’errais dehors, sans savoir où étaient mes humains.
Je t’attends donc, que tu m’offre un foyer chaleureux pour passer l’hiver, tout en me laissant l’opportunité de pouvoir sortir profiter de la neige et du soleil. Ce foyer chaleureux, sans enfant en bas âge, car oui, parfois je peux montrer avec un coup de patte, que je ne désire pas être dérangée. Hormis ce détail qui peut un peu gêner certaines personnes, mais pas toi évidemment, mon futur adoptant, j’ai une personnalité attachante, bavarde. En résumée, je suis une petite minette bien dans mes pattes.
Je t’attends de pattes fermes et me réjouis de te rencontrer, cher futur adoptant.
Note de MJ – Le détail des coups de patte, c’est probablement dû au stress ressentie par Stella au refuge. Il y a trop de chiens, trop de chats. Une fois dans un foyer où elle sera en confiance, ça ira mieux.
Stella

Sunny

Ça y est. J’ai complètement craqué. Ça vous arrive aussi, à vous, j’en suis sûre de voir un animal et de vous dire, il n’a rien de spécial. Pis au final, en apprenant à le connaître, ben c’est tout le contraire ? Cet animal qui, à premier regard, n’était pas si spécial le devient à vos yeux, que ce soit par sa joie de vivre, son caractère ou encore son aspect physique ?

Ben ça m’a fait le coup cet après-midi avec Sunny. Sunny ce matou roux, que l’on ne peut pas qualifier de beau, car Sunny souffre de problèmes de peau, d’origine pour l’instant encore inconnue. Sunny, ce matou roux qui, quand on l’approche, commence à ronronner, sans pour autant qu’on l’ait touché. Sunny, ce matou roux qui a des plaies partout sur le corps, mais qui respire la joie de vivre. Sunny, ce matou roux qui nous met les pattes avant sur l’épaule pour nous faire un gros câlin.

Sunny a fait un petit bond dans mon cœur, sans pour autant que je puisse le laisser entrer dans ma vie malheureusement. Donc je vous lance un appel, à vous potentiel adoptant, venez le voir, venez le rencontrer.

Sunny est né en 2005 environ et a été trouvé il y a quelques mois. Il cherche maintenant un foyer définitif, où il pourra avoir les câlins dont il a tant besoin, où il pourra sortir librement. Il ne vous en remerciera que plus par sa présence et sa joie de vivre.

Sunny

 


Coup de coeur pour Nelson

Bonjour à tous, je me présente, je m’appelle Nelson, je suis un curly coat retriever, né fin 2013. Je suis arrivé à la SPA en compagnie de mon frère Toni qui vous a été présenté un peu plus tôt. Cela fera bientôt 4 mois que nous sommes ici. Avant ceci, nous n’avons pas connu grand chose. Nous avons vécu ans une court avec nos frères, soeurs, oncles, tantes et parents. Nous vivions tous ensembles. Par contre, nous n’avions pas beaucoup de compagnie humaine et ne sommes pas sorti de là-bas.

Du coup, avec un parcours pareil, je me montre très peureux vis-à-vis de vous. Je ne sais pas vraiment quoi faire de votre présence. Pourtant tous les autres chiens disent que c’est génial les humains, ils nous nourrissent, nous baladent, nous câlinent… Les câlins mouais, la personne à qui je fais confiance peut m’en faire. Alors je m’installe à moitié sur elle, et me laisse faire. Les ballades, d’accord, c’est sympa, j’aime bien la forêt. La nourriture, ben on en a besoin. Je suis bien content d’être nourris tous les jours depuis que je suis là.

Qu’est-ce que je souhaiterais connaître en plus de tout ceci ? Un foyer chaleureux, il parait que c’est génial d’avoir un panier rien que pour soi, dans un endroit tranquille. Les enfants ? Je ne préférerais pas. Je ne les connais pas et ils me font assez peur… pourquoi pas par contre un copain chien qui me montre ce que c’est de vivre en maison et qui me mette en confiance. Et de vous cher futur adoptant, j’ai besoin de beaucoup de patience, de confiance. Car j’ai encore tout à apprendre. Comme Toni, je ne suis encore qu’un chiot dans un corps d’adulte qui ne connaît rien de la vie. Les gens du refuge y travaillent, mais il faut du temps parait-il.

Je vous attends.

Nelson Nelson Nelson


Tennessee ou le journal intime d’une minette

PARTIE X

Avec le beau temps qui commençait à nous faire faux bond, j’ai décidé de rentrer de nouveau plus souvent dans l’appartement. D’abord, juste pour manger, puis finalement, pour dormir et profiter des endroits chauds et un peu moins humide. Aujourd’hui je suis contente d’avoir commencé à prendre cette habitude, car brrrr.
Avec ceci est également venu que les humains me faisaient des câlins plus souvent, ce qui en plus de la nourriture à volonté et la chaleur du foyer est un autre gros avantage. D’abord timidement, puis finalement avec force, je vais aujourd’hui leur faire des gros coups de tête de bienvenue lorsqu’ils viennent me dire bonjour à mon endroit préféré, le haut d’une armoire où Eaïe a gentiment tout installé pour moi, car avec Toune (Madame La Cheffe), il était encore difficile d’être tranquille à quelque part.  Par contre, j’ai remarqué que justement Toune commene enfin à s’habituer à moi. Je me méfie encore beaucoup d’elle, mais elle passe souvent à côté de moi en m’ignorant maintenant. C’est bien agréable.

Bref, pour la première année, je vais passer un hiver dans un foyer chaleureux. Qu’est-ce que je suis contente. Et j’en remercie mes humains tous les jours avec des gros ronrons et des petits miaulement de moins en moins discrets.

Tennessee

 

 


Coup de coeur pour Gandhi

Salut la compagnie ! Moi c’est Gandhi. Ce nom, c’est les gens du refuge qui me l’ont donné, car j’ai été trouvé il y a bientôt deux ans, à peine âgé de deux ans, et jamais personne n’est venu me chercher. Je me demande ce que mes anciens colocataires ont pensé.
Bref, du coup, je suis à la recherche, depuis bien trop longtemps d’un nouveau foyer où on m’acceptera comme je suis. Car oui, je suis un indépendant, un chat qui sait ce qu’il veut et qui saura vous le montrer.
Parait que je ne suis pas toujours doux, du coup, ce serait une bonne idée, s’il n’y a pas d’enfants dans mon futur foyer. Par contre, ce qu’il devra y avoir, c’est un grand espace dehors, que je puisse sortir comme je le veux et me défouler comme je le veux, car j’en ai de l’énergie à revendre. Être le seul félin ne me dérangerait pas non plus. J’aime avoir toute l’attention sur moi.

Sinon mes autres passions ? Jouer au clown et manger. J’adore les friandises.

Alors quand venez-vous me chercher ?

GandhiGandhi Gandhi Gandhi Gandhi Gandhi

 

 


Coup de coeur pour Tigrou

TIGROU EST ADOPTE 🙂

 

Salut la compagnie, je me présente, moi c’est Tigrou, bon gros matou bien dans ses pattes âgé de 4ans.

Je ne suis pas au refuge depuis bien longtemps, mais j’espère que je trouverai rapidement une nouvelle famille. Je ne suis pas difficile, je ne demande pas grand chose. Tout ce que je désire c’est un foyer chaleureux qui me laissera sortir à ma guise, qui me procure des câlins régulièrement et qui me nourrisse deux fois par jour. Ces trois choses sont mes passes-temps préférés. Par moment, j’aime bien aussi qu’on joue avec moi.

Alors vous voyez, je ne suis pas difficile, quand venez-vous me rencontrer ?

Tigrou  Tigrou Tigrou


Coup de coeur pour Melly et Siska

Bonjour à tous, moi, Melly, au museau clair et ma soeur Siska, au museau foncé sommes à la recherche d’un foyer, ensembles ou séparément. On est les deux des amours de chiennes parait-il.

Intelligente et sociables, on ne cherche qu’à apprendre. On est curieuse pour tout. On aime les enfants, on aime les gens, on aime nos amis canins, on aime tout le monde quoi. Nées en mai 2014, il est évident qu’on ne connait pas encore tout, donc il faudra nous apprendre les bases d’éducation et pourquoi pas plus ? Que ce soit de l’agility, de l’obéissance, de la recherche de personnes disparues, qu’importe on serait partant pour tout, tant que nous pouvons le faire avec une personne de confiance.

Allez, venez nous voir, on vous fera fondre avec nos beaux yeux clairs.

10714456_1709190559306910_2202901534928142523_o Melly Melly Melly Siska Siska Siska


Coup de coeur pour Minnie

Bonjour à tous, je me prénomme Minnie. La dame qui a pris les photos (sans mauvais jeux de mots) dit que je suis un modèle mini. Ben oui quoi, je suis toute petite, mais ça ne veut pas dire que je n’ai pas de présence, bien au contraire, quand je le désire, je peux me manifester.

Arrivée au refuge âgée de quelques mois avec mon frère, c’était en 2011,  je n’avais pas fait beaucoup d’expérience avec vous, les humains, et me montrait donc très timide. Aujourd’hui, je le suis encore un peu, mais lorsqu’on se montre patient, qu’on me donne une petite friandise, je viens à vous et me montre câline, très câline. Une fois que vous avez commencé, il ne vous faut plus arrêter. Et mon poil doux et tout ébouriffé vous donne envie de toute manière, de ne plus arrêter.

Après tant d’années passées au refuge, je désire vraiment trouver un foyer chaleureux avant que je n’y connaisse un autre hiver. Sur place, il devrait y avoir au moins un autre ami félin avec qui je pourrai m’amuser et partir à l’aventure au jardin. Vu le peu d’expérience du monde extérieur, il faudra également de vous, cher futur colocataire, me donner beaucoup de patience et d’amour.

Quand venez-vous me voir ?

Minnie Minnie Minnie Minnie Minnie Minnie


Misty, Gastounette et Lima

Bonjour à tous, voici 7 ans déjà que Misty (surnommé Doudou, regardez les photos, vous comprendrez), Gastounette – renommée Toune et Lima vivent avec moi. C’est 7ans qui n’ont pas toujours été évidents, surtout au début, mais c’est surtout 7 ans d’amour et de complicité. Ils sont tous parfaits à leur manière.

MJ/Stéphanie

 

TouneDoudou Lima


Coup de coeur pour Jimmy

Bonjour à tous, je me présente, mon nom est Jimmy. Jusqu’à présent, je n’ai pas eu une vie facile, car je viens d’un pays où on n’apprécie pas toujours les chiens. Se faire renverser par une voiture et tirer dessus, je ne pense pas que beaucoup de chiens Suisse ont vécu la même chose. Le pire dans tout ça ? C’est que mes blessures n’ont pas été soignées correctement. Du coup, j’ai gardé de grosses séquelles aux pattes avant. Je n’arrive donc pas à marcher correctement.

Les gens qui m’ont recueilli voient en moi un chien battant, car malgré toutes ces expériences négatives que j’ai vécues, je suis resté un chien adorable. Un peu méfiant à premier abord, il suffit de me dire deux mots doux et me câliner un coup pour gagner ma confiance. Aujourd’hui, tout ce que je désire, c’est trouver un foyer chaleureux avec un petit jardin et évidemment des gens à qui je pourrai donner tout mon amour et ma joie de vivre.

J’ai l’habitude de vivre avec les autres chiens, et apprécie leur présence, mais ceux-ci ne doivent pas être trop turbulent. Mes sauveurs m’estiment à 4 ou 5 ans.

 

Allez-vous me donner mon petit paradis ?

 

10565146_767169053321895_4419037171093433478_n

10464282_767169199988547_3479405305595264461_n 10502065_767169003321900_5667258523460081884_n 10533320_767169043321896_5428001262181380460_n 10553589_767169226655211_2260419604707996464_n 10593102_767168966655237_4817442614277544173_n  10622843_767169149988552_449992100989825717_n

IMG-20141010-WA0001 Jimmy Jimmy2 Jimmy4

 


Coup de coeur pour Mimi

Salut la compagnie, moi c’est Mimi. Mimi la mignonne parait-il. En effet, je sais vous faire les yeux doux. Surtout si vous avez quelque chose à manger, car oui, je suis gourmande.

Mais pas uniquement… non, je suis également bavarde et câline. Très pot-de-colle quand je le veux, mais aussi très indépendante, car je reste un chat, j’ai donc besoin de ma liberté et de pouvoir sortir librement.

Tout ceci vous semble être des qualités n’est-ce pas ? Alors je ne comprends pas, pourquoi est-ce que je suis à la SPA depuis plus d’un an ? Je vois venir et partir mes copains d’infortune, mais moi je reste. Personne ne semble s’intéresser à moi. Il n’y a pas d’excuse pourtant genre : elle est vieille, car ce n’est pas le cas, je suis née en 2006. On ne peut pas non plus dire : elle est malade, car je pète la forme. J’en ai assez moi, je veux trouver mon foyer à moi.

Allez, venez me voir.

 

DSC_1028 DSC_1080 DSC_1082 DSC_1083 DSC_1088


Coup de coeur pour Ziggy

Bonjour à tout le monde, me voilà, Ziggy, beau mâle castré né en 2003.

Voilà près de 1 an que je suis au refuge. C’est long. Le pire c’est que ce n’est pas la première fois, en effet, j’ai déjà été à la SPA, d’où l’on m’a adopté, amené dans un foyer chaleureux, puis après quelques années, mes adoptants m’ont ramené. Je dois vous avouer que je ne comprends pas vraiment, car je suis un petit mec sympa, avec un pelage soyeux, très soyeux. J’aime les câlins, sortir à ma guise, jouer et j’ai déjà dit que j’aimais les câlins ? Tous ces points me font me demander pourquoi je suis encore là ? Oui, je ne suis plus le petit chaton tout mignon qui vous amadoue avec ses yeux doux, oui j’ai mon caractère et parfois je peux vous montrer que j’ai pas envie, mais jamais avec méchanceté et oui, j’ai quelques problèmes de digestions qui font que j’ai besoin de croquettes spéciales, et ceci n’est pas du tout embêtant.
Tous ces points ne devrait pas me priver de trouver un foyer chaleureux. Je n’ai que 11ans et il me reste encore les plus belles années devant moi.

Venez me voir, et je vous convaincrai de repartir avec moi.

 

Ziggy Ziggy1

 


Coup de coeur canin – Toni

Bonjour à tous, je me présente, je m’appelle Toni, je suis un tout jeune curly coat retriever, né fin 2013.

Voilà bientôt 3 mois que je suis à la SPAN. Avant la SPAN, je n’ai pas connu grand chose. J’étais avec mes frères, sœurs, oncles et tantes et parents dans un endroit fermé, toujours dehors et nous n’avons pas connu grand chose à part cette court. De temps à autres des humains venaient nous amener à manger, mais ne restaient pas longtemps. Du coup, en arrivant à la SPAN avec mon frère Nelson, nous étions tout perdus. Lui bien plus que moi, car encore aujourd’hui, il a peur des humains. Moi je commence à m’habituer à vous, je dois même dire que je vous aime bien. Vous prodiguez des câlins agréables, vous êtes marrants quand vous voulez jouer avec moi et surtout, vous m’emmener promener. Je ne savais pas ce que c’était la forêt avant, ni les rivières, ahh les rivières, ce que c’est super de se baigner dedans (hé oui je ne suis pas un retriever pour rien, j’adoooore l’eau!).

A présent, je suis nourri tous les jours et très régulièrement j’ai le droit de sortir. Par contre je dois avouer, il y a toujours des choses que je ne connais pas et qui me font peur. La dame qui est venue me promener aujourd’hui dit que je suis encore un chiot dans un corps d’adulte. C’est pas tout faux, car par exemple, je n’ai pas encore appris la propreté, donc il faudra comme pour un chiot m’apprendre que les besoins, il faut les faire dehors, en gros me sortir très régulièrement au début. Aussi faudra-t-il m’apprendre ce que c’est le voyage en voiture, car pour l’instant j’ai peur des voitures, tout comme j’ai peur d’autres choses que je ne connais pas encore. Mais j’apprends vite, ne vous en faites pas!

Bref, tout ce que je demande de vous futur adoptant, futur meilleur ami, c’est de la patience et de la douceur, tout comme vous en auriez pour un chiot de 3 mois.

Si vous avez ceci pour moi, je m’en montrerai très reconnaissant et vous aurez en moi un super chien, très obéissant, câlin, doux et joueur.


Coup de coeur félin – Pica

Bonjour à tous, je me présente, je m’appelle Pica. Je suis née en 2004, ce qui me donne aujourd’hui 10ans.

Voilà bien longtemps que je suis à la SPA, et je ne comprends pas quand je vois mes copains d’infortune partir, alors que moi je reste. Est-ce parce que j’ai déjà 10ans ? Mais 10 ans ce n’est rien pour un chat, nous qui pouvons vivre jusqu’à 20ans ! Est-ce à cause de mes problèmes de bouche ? Mais ceci ne m’empêche pas de vivre normalement! Est-ce parce que je n’aime pas trop les autres chats ? Mais ce ne serait pas la première fois qu’un chat vit en tant que seul félin de la famille! Bref, je ne comprends vraiment pas. Je suis sympa, certes, avec mon petit caractère, mais si vous aviez vécu ce que j’ai vécu, vous seriez pareil, j’ai mes moments de folie où j’aime jouer, je suis en forme, j’aime sortir…

Me ferez vous une petite place dans votre foyer et votre cœur ?


missi & kia

« Après un peu plus d’une année, missi et Kia vont toujours bien, s’intéressent au mouches qui passent (1ère photo), partagent le dodo (en particulier quand fifille Kia vient squatter le canapé déjà occupé, sans que maman soit dissuadée de rester). Pour sa part, Kia joue le petit lémurien, ventre en l’air. »


Tenessee ou le journal intime d’une minette

partie IX

Yes c’est la liberté. J’adore. Je suis tout le temps dehors. Aujourd’hui pour la première fois en bientôt trois semaines je suis rentrée manger, pour ressortir directement, dès que j’avais fini. Ils sont gentils mes humains, ils ont pris l’habitude de regarder sur la terrasse si je ne suis pas par là pour me nourrir là. Autrement faut avouer que je ne mangerais pas beaucoup.


Tenessee ou le journal intime d’une minette

partie VIII

Voilà quatre semaines, que j’ai découvert le plaisir de sortir ! Pourtant Eaïe arrêtait pas de me dire, regarde, là-bas il y a une chatière. Je n’ai jamais osé. Tout ce que j’ai pu manquer. Du coup, je me rattrape, et je pars souvent après avoir mangé le soir pour dormir sous les étoiles et ne rentrer que le lendemain dans la matinée. Je sais que mes humains s’inquiètent un peu, mais je leur ai prouvé que je rentrais tout les jours. J’espère qu’ils se calmeront un peu. En plus de découvrir ce que c’était de sortir librement, sans barrière, j’ai également commencé à apprécier les câlins. Ok pas encore n’importe où, je ne me laisse câliner que dans mon petit coin que je nomme ma chambre (sur une armoire). Mais qu’est ce que j’adore ça. Si ce n’était que d’après moi, je leur demanderais de ne jamais arrêter. Je fais des aller retour sur l’armoire, me couche, me frotte contre une peluche et ronronne, oui oui ronronne. Ca aussi c’est quelque chose que je n’avais jamais fait en présence d’un humain.

Note de M-J : Suis trop contente ! Y a enfin eu le déclic, après près de 4 mois et demi. Faut juste rester patient.


Tenessee ou le journal intime d’une minette

partie VII

Voilà quelques jours que Eaïe a commencé un drôle de rituel. Remarquant sûrement que j’avais un peu moins peur d’elle, quand elle approchait la main. Elle a commencé à me donner des friandises, puis pendant que je mange me caresse le dos. Comme je me méfie moins d’elle, je reste, mais j’aime pas ça quand même. Enfin c’est ce que j’essaie de montrer, pourtant mon traitre de dos se lève quand même parfois à ses caresses. A part cela, rien n’a bien changé depuis mon dernière « rapport ». Je sors parfois de ma chambre dormir dans un coussin ailleurs, mais y retourne quand les humains sont de nouveau actifs. Il est déjà arrivé aussi que je passe ma nuit et journée dans un carton dans la cuisine, toute en haut d’une armoire. ça a bien fait rire les humains quand j’ai sorti la tête de là.


Tenessee ou le journal intime d’une minette

partie VI

Aujourd’hui, j’ai pris mon courage à deux pattes et je suis sortie de ma chambre. J’entendais Eaïe dans un endroit qui sent toujours la nourriture, la cuisine, et j’ai été voir. Elle avait l’air très contente de me voir et m’a donné une friandise. Du coup ça a attiré des autres chats. Je ne savais d’abord pas trop quoi faire, puis finalement mon estomac a gagné la bataille. Je suis restée, un peu à distance des autres, sachant bien que Eaïe ne m’oublierait pas. Y a même Madame Cheffe qui est venue, mais qui m’a totalement ignorée, donc je suis restée. Ah ces humains et ces autres félins… ils ont une routine bien précise qui est intéressante à observer. Ce que je ne comprends pas trop, c’est à quel point les autres félins sont tout le temps dans les basques des humains. Ils se frottent et miaulent tout le temps. C’est tellement contagieux que j’ai commencé à miauler aussi pour attirer l’attention. Souvent j’ai droit à une friandise si j’insiste un peu. Plus ça va, plus je me dis que je vais apprécier vivre ici. On m’a même lancé une souris en peluche à laquelle j’ai donné deux-trois coup de pattes. ça aussi ça a fait très plaisir aux humains. Ils se contentent vraiment de peu.


Tenessee ou le journal intime d’une minette

partie V

Il y a eu beaucoup de bruit aujourd’hui, d’abord une machine bizarre sur roulette, puis il y a eu une humaine que je ne connais pas qui est venue. Je n’ai pas osé sortir. Pourtant ce soir on a reçu quelque chose de super à manger, de la viande crue. Je n’ai eu que rarement l’opportunité d’en manger depuis que j’ai quitté mon domicile natal. Je n’ai pu faire autrement que de vite aller manger 2-3 morceaux puis retourner me cacher.


Tenessee ou le journal intime d’une minette

partie III

Aujourd’hui, après que la maison ait de nouveau été calme, je me suis décidée à tester les divers endroits confortablement installés pour nous, les chats. C’est sympa. Je retiens, mais pour l’instant je ne suis pas encore assez sûre de moi pour y rester trop longtemps, je préfère encore ma petite cachette que personne ne peut atteindre. 13 février Eaïe était là toute la journée. Elle n’avait pas l’air très bien, pourtant elle est quand même passée me voir plusieurs fois dans ma chambre. Au bout d’un moment, elle n’est plus venue. J’ai trouvé étonnant alors que je la savais dans la maison. Ma curiosité m’a poussé à aller voir. Je l’ai vu sur un lit rouge devant un tableau rectangulaire qui bougeait. Elle n’a pas vraiment réagi en me voyant arriver, donc j’ai fait le tour des lieux. C’est bizarre de me promener la journée alors qu’il y a un humain dans la maison. Par contre, du coup, j’ai fait la connaissance des autres chats. La plupart sont sympas, soit ils m’ignorent, ou m’évitent. L’une par contre, Toune, n’est pas très gentille. Elle essaie de m’intimider. Elle me montre que c’est elle la cheffe. J’espère qu’elle va vite comprendre que je ne suis pas intéressée par sa position.


Tenessee ou le journal intime d’une minette

partie II

Après le rituel matinal, l’endroit que je suppose sera ma maison à présent est à nouveau calme. J’en profite pour refaire un tour des lieux comme les autres jours. Je croise les autres chats. Ils sont curieux. L’un d’entre eux me houffe. Il n’est pas content de voir une intruse sur son territoire. Venu le soir, la maison s’anime à nouveau, les autres chats sont excités, l’humaine va arriver. Je file me cacher. Mais une bonne odeur vient me caresser la truffe. Une gamelle avec du poisson est posée pas loin de mon coin. Je ne peux résister, je sors manger, j’ai trop faim. Tiens, c’est quoi ces bruits bizarre ? L’humaine est dans une pièce claire et blanche en face de ma cachette, elle parle avec la minette blanche que j’ai vu le premier jour de mon arrivée, Fania à ce que j’ai compris. Elle lui fait couler de l’eau d’un drôle de tuyaux métallique. Je ne savais pas que ça venait de là l’eau. Je m’installe et les observe. C’est marrant la communication qu’il y a entre eux. Fania miaule et l’humaine lui répond, pourtant les humains ne parlent pas le chat, non ? A un moment, la jeune humaine que les autres chats appellent Eaïe (Note de M-J – parait que les chats / chiens n’entendent que les voyelles ) lève la tête et me regarde. Elle a l’air étonnée de me voir là. Elle sourit et s’en va, pour revenir avec ces sticks de viande que j’adorais tant dans mon ancienne maison. Elle m’approche doucement. J’hésite à partir, mais la curiosité est trop grande. Elle s’arrête à un mètre de moi et me lance un petit dé de friandise. J’hésite avant de le prendre. Elle n’attend pas de voir ma réaction et s’en va. Vraiment étonnant ses réactions. Je décide de m’installer sur le truc moelleux qui m’a servi jusqu’à présent de cachette. C’est bien plus confortable. Peu de temps après, voilà que Eaïe d’approche avec son compagnon, que les chats nomment Aï. Il sourit. Me parlent, me disent que si je continue comme ça, je pourrai profiter de sortir dans la nature dans quelques semaines. Sortir ? La classe, je vais leur montrer que j’ai envie.


Tenessee ou le journal intime d’une minette

partie I

La vie a été bizarre jusqu’à maintenant. J’ai vécu à l’état sauvage jusqu’à ce que j’aie eu 6 mois. Puis ma vie a changé. Des humains nous ont attrapé mes amis et moi. Nous avons été emmenés dans un endroit qui sent le chien et où il y a pleins d’autres chats. J’ai vu les saisons passer, certains de mes amis partir, des humains les ont emmené. D’autres sont restés, comme moi. Voilà 5 ans que je peux nommer cet endroit ma maison. Ce n’est pas si mal. On a à manger, des friandises, de l’eau, des endroits douillets et même un petit coin où nous pouvons prendre l’air. Je me suis fait pas mal d’amis ici, mais il y en a souvent qui partent, pour que d’autres arrivent. Je me demande ce qu’il se passe quand ils partent. Certains parlent de famille. Qu’est-ce ? Il y a aussi les chats moins sympa. Il faut les éviter eux. Tant de frustration en eux qu’ils se défoulent sur leurs semblables. C’est triste. Puis il y a les humains. Je ne sais pas quoi penser d’eux. Ils me parlent souvent, doucement, j’ai envie d’aller vers eux, car peut-être qu’ils ont des friandises ? Mais ils me font peur quand ils tendent la main. Que me veulent-ils ? Tous les jours sont pareils. Il y a une routine qui s’installe. C’est confortable. Mais voilà que ma vie va changer.

9 février 2014 Je sentais que quelque chose se préparait. Les gens étaient nerveux. Ils se demandaient comment ils allaient attraper l’un d’entre nous. Il s’est avéré que c’était de moi qu’ils parlaient. Ils ont réussi à me mettre dans une cage puis ont posé quelque chose par-dessus. Tout est devenu noir. Je me calme un peu. Je sens que ça bouge. Des gens parlent, en disant merci à la jeune humaine qui porte ma cage. Pourquoi merci ? Je ne veux pas aller dans l’inconnu, je suis confortable parmi mes amis. Pourquoi m’emmène-t-on ? Où m’emmène-t-on ? Je suis dans un engin qui bouge. Je n’arrive pas à me retenir. Ça sent et la dame me parle doucement, me dis que tout ira bien, et je ne dis rien, je me colle dans un coin de la cage pour ne pas me salir. On s’arrête. La jeune dame me dépose dans un endroit blanc, avec pleins de toilettes pour chats. On m’ouvre la cage et la jeune dame part. Je ne comprends pas ? On me relâche ? J’attends qu’elle s’éloigne et je cours, je cours, je me cache dans le premier endroit que je trouve. Je remarque une chatte blanche qui m’observe, si je ne bouge pas, peut-être qu’elle s’en ira. L’humaine revient avec son compagnon. Ils parlent entre eux qu’il faut me laisser du temps, et posent une gamelle avec de la nourriture pas loin de moi. Je n’y touche pas. Après plusieurs heures, enfin tout se calme. Il n’y a plus personne dans la pièce. Je crois qu’ils dorment. J’en profite pour faire un tour des lieux. Cet endroit est bizarre, je n’en ai jamais vu de semblable. Je cherche un autre endroit pour me cacher, un endroit où ils ne me trouveront pas. Peut-être qu’ils m’oublieront. 10 février 2014 Après une animation tôt ce matin, avec distribution de nourriture humide, tout est calme. Je crois que les humains ont quitté les lieux. J’en profite pour explorer. Les autres chats me regardent bizarrement, mais ne disent rien. J’en profite pour boire un peu et manger quelques croquettes. En fin d’après-midi, j’entends quelque chose. Vite il faut que je me cache. L’humaine est de retour. A nouveau, il y a distribution de nourriture humide, j’ai faim, mais je n’ose pas bouger. Je sais que les autres chats vont finir ma gamelle, mais la peur est trop grande. Enfin, l’endroit est de nouveau calme. Les humains ont été dormir. Je profite de refaire un tour pour explorer. Je fais tomber un objet bizarre. Ça fait beaucoup de bruit. Je file pour me cacher. Mais me retrouve nez-à-nez avec l’humaine. Elle me sourit et… se retourne et repart. Je ne comprends rien à cette humaine… pourquoi m’a-t-elle emmenée ici, si c’est pour m’ignorer ?