On arrête ou on continue?

La question peut sembler abrupte… c’est malheureusement en ces termes que nous devons la poser aujourd’hui.
En 2014 nous apprenions que le bail était dénoncé par VADEC. Toute l’année ne fut qu’une suite d’entretiens, de réunions et de téléphones en tout genres.
Une solution est trouvée : Un terrain de 1500m2 nous est loué… terrain sur lequel tout est a créer.
Montant estimé des travaux : 1 000 000.- (1 million)
Et ce million… nous ne l’avons pas.

Un leg nous aidera, le fameux leg de la discorde. C’est sûr, nous comptons sur lui. Mais son montant n’est pas suffisant.
En mettant tous nos avoirs de côté, nous approchons de la somme. Puis n’aurons plus rien.
Les bâtiments seraient construit, mais nous ne pourrions plus nourrir les animaux, plus les soigner, plus payer les salariés… Nous aurions des locaux flambant neufs, un emprunt énorme à la banque et des chenils vides.
De plus, le temps est compté.

Un défi colossal qui permettra à la SPANE de continuer…
Des défis, la SPANE en a connu d’autres ! et à toujours réussi à continuer tout comme nous voulons continuer aujourd’hui et pour encore longtemps.
Continuer avec vous, grâce à vous. Continuer pour eux !

Eux, c’est une centaine de chats répartis sur 2 sites, une vingtaine de chiens a re-éduquer, remettre en confiance, placer, quelques lapins, des chatons, des animaux sauvages…
Pour eux, nous ne pouvons pas arrêter. Pour eux, nous voulons, nous devons nous battre pour réussir ce défi de taille : reconstruire une SPANE.
Et pour cela, pour que nous puissions vous accueillir dans ce nouvel espace, nous avons besoin de VOUS !

(aujourd’hui, une partie des fonds a été réuni. Il manque encore 200 000.- pour sauver la spane)