Tenessee ou le journal intime d’une minette

partie II

Après le rituel matinal, l’endroit que je suppose sera ma maison à présent est à nouveau calme. J’en profite pour refaire un tour des lieux comme les autres jours. Je croise les autres chats. Ils sont curieux. L’un d’entre eux me houffe. Il n’est pas content de voir une intruse sur son territoire. Venu le soir, la maison s’anime à nouveau, les autres chats sont excités, l’humaine va arriver. Je file me cacher. Mais une bonne odeur vient me caresser la truffe. Une gamelle avec du poisson est posée pas loin de mon coin. Je ne peux résister, je sors manger, j’ai trop faim. Tiens, c’est quoi ces bruits bizarre ? L’humaine est dans une pièce claire et blanche en face de ma cachette, elle parle avec la minette blanche que j’ai vu le premier jour de mon arrivée, Fania à ce que j’ai compris. Elle lui fait couler de l’eau d’un drôle de tuyaux métallique. Je ne savais pas que ça venait de là l’eau. Je m’installe et les observe. C’est marrant la communication qu’il y a entre eux. Fania miaule et l’humaine lui répond, pourtant les humains ne parlent pas le chat, non ? A un moment, la jeune humaine que les autres chats appellent Eaïe (Note de M-J – parait que les chats / chiens n’entendent que les voyelles ) lève la tête et me regarde. Elle a l’air étonnée de me voir là. Elle sourit et s’en va, pour revenir avec ces sticks de viande que j’adorais tant dans mon ancienne maison. Elle m’approche doucement. J’hésite à partir, mais la curiosité est trop grande. Elle s’arrête à un mètre de moi et me lance un petit dé de friandise. J’hésite avant de le prendre. Elle n’attend pas de voir ma réaction et s’en va. Vraiment étonnant ses réactions. Je décide de m’installer sur le truc moelleux qui m’a servi jusqu’à présent de cachette. C’est bien plus confortable. Peu de temps après, voilà que Eaïe d’approche avec son compagnon, que les chats nomment Aï. Il sourit. Me parlent, me disent que si je continue comme ça, je pourrai profiter de sortir dans la nature dans quelques semaines. Sortir ? La classe, je vais leur montrer que j’ai envie.