Tenessee ou le journal intime d’une minette

partie VI

Aujourd’hui, j’ai pris mon courage à deux pattes et je suis sortie de ma chambre. J’entendais Eaïe dans un endroit qui sent toujours la nourriture, la cuisine, et j’ai été voir. Elle avait l’air très contente de me voir et m’a donné une friandise. Du coup ça a attiré des autres chats. Je ne savais d’abord pas trop quoi faire, puis finalement mon estomac a gagné la bataille. Je suis restée, un peu à distance des autres, sachant bien que Eaïe ne m’oublierait pas. Y a même Madame Cheffe qui est venue, mais qui m’a totalement ignorée, donc je suis restée. Ah ces humains et ces autres félins… ils ont une routine bien précise qui est intéressante à observer. Ce que je ne comprends pas trop, c’est à quel point les autres félins sont tout le temps dans les basques des humains. Ils se frottent et miaulent tout le temps. C’est tellement contagieux que j’ai commencé à miauler aussi pour attirer l’attention. Souvent j’ai droit à une friandise si j’insiste un peu. Plus ça va, plus je me dis que je vais apprécier vivre ici. On m’a même lancé une souris en peluche à laquelle j’ai donné deux-trois coup de pattes. ça aussi ça a fait très plaisir aux humains. Ils se contentent vraiment de peu.