Tenessee ou le journal intime d’une minette

partie I

La vie a été bizarre jusqu’à maintenant. J’ai vécu à l’état sauvage jusqu’à ce que j’aie eu 6 mois. Puis ma vie a changé. Des humains nous ont attrapé mes amis et moi. Nous avons été emmenés dans un endroit qui sent le chien et où il y a pleins d’autres chats. J’ai vu les saisons passer, certains de mes amis partir, des humains les ont emmené. D’autres sont restés, comme moi. Voilà 5 ans que je peux nommer cet endroit ma maison. Ce n’est pas si mal. On a à manger, des friandises, de l’eau, des endroits douillets et même un petit coin où nous pouvons prendre l’air. Je me suis fait pas mal d’amis ici, mais il y en a souvent qui partent, pour que d’autres arrivent. Je me demande ce qu’il se passe quand ils partent. Certains parlent de famille. Qu’est-ce ? Il y a aussi les chats moins sympa. Il faut les éviter eux. Tant de frustration en eux qu’ils se défoulent sur leurs semblables. C’est triste. Puis il y a les humains. Je ne sais pas quoi penser d’eux. Ils me parlent souvent, doucement, j’ai envie d’aller vers eux, car peut-être qu’ils ont des friandises ? Mais ils me font peur quand ils tendent la main. Que me veulent-ils ? Tous les jours sont pareils. Il y a une routine qui s’installe. C’est confortable. Mais voilà que ma vie va changer.

9 février 2014 Je sentais que quelque chose se préparait. Les gens étaient nerveux. Ils se demandaient comment ils allaient attraper l’un d’entre nous. Il s’est avéré que c’était de moi qu’ils parlaient. Ils ont réussi à me mettre dans une cage puis ont posé quelque chose par-dessus. Tout est devenu noir. Je me calme un peu. Je sens que ça bouge. Des gens parlent, en disant merci à la jeune humaine qui porte ma cage. Pourquoi merci ? Je ne veux pas aller dans l’inconnu, je suis confortable parmi mes amis. Pourquoi m’emmène-t-on ? Où m’emmène-t-on ? Je suis dans un engin qui bouge. Je n’arrive pas à me retenir. Ça sent et la dame me parle doucement, me dis que tout ira bien, et je ne dis rien, je me colle dans un coin de la cage pour ne pas me salir. On s’arrête. La jeune dame me dépose dans un endroit blanc, avec pleins de toilettes pour chats. On m’ouvre la cage et la jeune dame part. Je ne comprends pas ? On me relâche ? J’attends qu’elle s’éloigne et je cours, je cours, je me cache dans le premier endroit que je trouve. Je remarque une chatte blanche qui m’observe, si je ne bouge pas, peut-être qu’elle s’en ira. L’humaine revient avec son compagnon. Ils parlent entre eux qu’il faut me laisser du temps, et posent une gamelle avec de la nourriture pas loin de moi. Je n’y touche pas. Après plusieurs heures, enfin tout se calme. Il n’y a plus personne dans la pièce. Je crois qu’ils dorment. J’en profite pour faire un tour des lieux. Cet endroit est bizarre, je n’en ai jamais vu de semblable. Je cherche un autre endroit pour me cacher, un endroit où ils ne me trouveront pas. Peut-être qu’ils m’oublieront. 10 février 2014 Après une animation tôt ce matin, avec distribution de nourriture humide, tout est calme. Je crois que les humains ont quitté les lieux. J’en profite pour explorer. Les autres chats me regardent bizarrement, mais ne disent rien. J’en profite pour boire un peu et manger quelques croquettes. En fin d’après-midi, j’entends quelque chose. Vite il faut que je me cache. L’humaine est de retour. A nouveau, il y a distribution de nourriture humide, j’ai faim, mais je n’ose pas bouger. Je sais que les autres chats vont finir ma gamelle, mais la peur est trop grande. Enfin, l’endroit est de nouveau calme. Les humains ont été dormir. Je profite de refaire un tour pour explorer. Je fais tomber un objet bizarre. Ça fait beaucoup de bruit. Je file pour me cacher. Mais me retrouve nez-à-nez avec l’humaine. Elle me sourit et… se retourne et repart. Je ne comprends rien à cette humaine… pourquoi m’a-t-elle emmenée ici, si c’est pour m’ignorer ?